Des étoiles plein les yeux…

Cliquez sur le titre ci-dessus pour un affichage « pleine page »…

Peu d’activité photographique, cet été encore !

J’ai cependant eu l’opportunité, en aout, de me réconcilier avec la photographie de nuit. Lors d’une précédente virée en Beaufortain, relatée ici, j’écrivais à propos du plaisir, …et des difficultés, d’obtenir des résultats sympathiques. Pour « tirer le portrait » de la nuit, tous les éléments ou presque doivent être au rendez-vous : météo favorable, luminosité en adéquation avec le projet (présence ou absence de la lune), humidité et clarté de l’air, absence de pollution lumineuse…! Enfin, si les conditions sont réunies, faudra-t-il encore compter sur un matériel suffisamment performant pour obtenir le résultat escompté…!

Ensuite, tout est question d’équilibre… (subtil équilibre entre temps de pose, ouverture du diaphragme et sensibilité).

Contrairement aux idées reçues, le filé d’étoiles est peut-être le cliché le plus facile à réaliser. Un objectif moyennement lumineux peut suffire. Le long temps de pose, jusqu’à une heure ou plus, permet à la lumière de « rassasier » le capteur. Suivant l’éclairage présent, peut-être même faudra t-il opter pour un sensibilité faible au risque de surexposer l’image. L’exemple ci-dessous, « capté » cet hiver, traduit bien ce premier équilibre : ouverture « modeste » (f 5.6), sensibilité plutôt faible (200 iso) et temps de pose de 31 minutes. Pour info, visibilité de la lune de 50%.

15-02-14 Encantats_220-web

Dans ces conditions, n’importe quel boitier et/ou objectif permet d’obtenir un résultat satisfaisant. La prise de vue au format « RAW » s’impose cependant pour ajuster à postériori la luminosité (exposition) et surtout la balance des blancs, le capteur n’étant pas en mesure de s’adapter automatiquement sur ce dernier point.

Là où ça se complique, c’est lorsque l’on souhaite « figer » les étoiles, ou, mieux encore, lorsque l’on souhaite révéler la voie lactée. Chaque paramètre s’avère alors essentiel : trop de lune, ou de pollution lumineuse, et les étoiles seront « timides » (faible éclat); prise de vue avec une sensibilité élevée pour compenser l’absence de lumière, … et la photo sera « bruitée »; augmentation du temps de pose pour compenser la pénombre, … et le mouvement des étoiles donnera cette impression de flou ! Typiquement ce que l’on peut voir sur l’image ci-dessous (capteur APS-C (Canon 7D), objectif peu lumineux (f 4.5) et sensibilité assez élevée pour ce boitier (2000 iso)) :

Photo d’octobre 2013 – détails de prise de vue en cliquant sur l’image.

Mais voilà, lorsque les conditions sont réunies, … et que l’on dispose d’un matériel plus performant pour les basses lumières (le Père Noël est passé par là depuis le cliché pris en exemple ci-dessus), alors le ciel nocturne peut dévoiler toute sa splendeur !

15-08-04 Val Veny-13-rdh

15-08-05 Presset_02-rdh

Un capteur plein format (Full Frame) retranscrit à merveille les détails en basses lumières. Il autorise la photographie avec des sensibilités plus élevées (jusqu’à 3200, voire 5000 ou 6400 iso) sans que le bruit ne soit trop « présent » (un bon logiciel de développement atténue cet effet disgracieux). Un objectif lumineux permet d’augmenter l’exposition, tout en limitant le temps de pose, réduisant ainsi considérablement le flou relatif au mouvement des étoiles. Il existe d’ailleurs une petite astuce pour calculer le temps de pose maximum en fonction de la focale choisie (exemple pour une focale de 28mm) : 600 / 28 = 21.4 secondes. Certains se basent même sur un chiffre « numérateur » plus exigeant de 500. Résultat typique de l’image suivante, pour laquelle 30 secondes s’avère être un temps de pose un peu long (la voie lactée semble floue, elle souffre du mouvement des étoiles entre le début et la fin de la prise de vue). Image « correcte », mais l’équilibre évoqué ci-dessus n’est pas encore au rendez-vous :

15-08-04 Val Veny-00-rdh

Mais lorsque l’on se rapproche de l’équilibre, et que les conditions (physiques et matérielles) sont réunies, quel plaisir d’obtenir l’effet escompté ! La photographie de nuit a ce quelque chose de magique, cette capacité à rendre visible ce que l’œil humain n’est pas en mesure d’enregistrer. Le capteur sublime la faible intensité de la lumière, fige en un seul cliché, pour un seul regard, plusieurs secondes de temps qui s’écoule (par exemple, un regard sur l’image ci-dessous ne permet pas de voir qu’au refuge, au cours de ces trente secondes de poses, ce sont au minimum 12 verres de génép’ qui ont du être engloutis! Bonne ambiance à l’autre bout du lac ce soir là!!!). Parfois, même les nuages redoutés, pensant qu’ils vont gâcher la scène espérée, donnent au ciel toute la splendeur qui lui manquait :

15-08-05 Presset_pano 25-27-rdh

15-08-05 Presset_pano 30-31-32-33-rdh

Pour cette dernière série prise sur les berges du lac de Presset, face à la pierra menta, je remercie vivement Rémi, chasseur d’images rencontré ce soir là. Sa silhouette se détachant dans le lac traduit parfaitement « l’ambiance photographie de nuit »! Merci Rémi 😉 !

D’autres images sont visibles, comme d’hab, dans la rubrique « les plus récentes », ou dans la galerie « la tête dans les étoiles ». N’hésitez pas à aller y faire un ptit tour. Les photos y sont insérées dans une plus grande taille qu’ici (visualisation de meilleure qualité).

Ces deux virées estivales, dans le Val Veny, et dans le Beaufortain, m’auront permis de mieux appréhender mon matos pour les clichés nocturnes. Progrès en cours, … et surement de plus belles images à ramener lors des prochaines balades. En attendant, une petite dernière pour la route 😉 …, une petite dernière qui, d’ailleurs, va à l’encontre de toutes les « règles » énoncées ci-dessus : temps de pose trop court pour obtenir un beau filé d’étoiles, … trop long pour figer les astres, … mais finalement ma préférée peut-être (contraste entre la netteté du lac, du refuge, … et le ciel « chaotique ») ? Allez comprendre …!

15-08-05 Presset_40-rdh

Vincent Astier – Regards d’en haut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*